Actualités
Institution
Votre Maire
Conseil municipal
Commissions
Budget
Offres d'emploi
Marchés publics
Magazine municipal
État civil
Affaires générales
Petite enfance
Jeunesse
Éducation
Seniors
Action sociale et Solidarité
Santé
Emploi et Insertion
Culture, Sports et Loisirs
Cadre de vie et Travaux
Salles municipales
Sécurité et Prévention
Agenda
Infos et adresses utiles
Plan de Ville
Démocratie locale
Conseil Municipal des Jeunes
Nouveaux arrivants
S'installer à Bourbon-Lancy
Vie économique
Vie associative
D'hier à aujourd'hui
Les Jardins éphémères
Ville touristique
Ville thermale
Jumelage
Bourbon-Lancy en images
Gîtes du Parc Puzenat

Épopée industrielle

Découvrir Bourbon > D'hier à aujourd'hui > Épopée industrielle


De la forge à la manufacture

Un petit forgeron du nom d'Emile Puzenat, à la fin du XIXe siècle, est à la base d'une véritable épopée industrielle.

Forgeron imaginatif, il crée une herse en Z qui obtient le premier prix au concours de Mâcon en 1874. La forge familiale est rapidement abandonnée, et dès 1910, l'usine de Saint-Denis permet l'industrialisation des productions. Se succèdent : râteaux à cheval, faneuses, extirpateurs, houes, charrues, rouleaux brises mottes, des matériels de travail de la vigne et de plantation en ligne. L'entreprise se développe considérablement en profitant de la reprise économique à la fin de la Grande Guerre.

Pour sécuriser l'approvisionnement de fonte, Puzenat crée la fonderie de Sept Fons (à Dompierre-sur-Besbre) en 1919. Et pendant plusieurs décennies, les deux entreprises vont vivre un destin commun.

Bourbon-Lancy est devenue la capitale du machinisme agricole. Les productions participent à la mécanisation des travaux agricoles et de nouveaux appareils sont fabriqués pour les semailles et la récolte.

L'entreprise a pris le nom de Manufacture Centrale de Machines Agricoles C. Puzenat. Puis, c'est l'heure des alliances. D'abord avec le groupe Simca. Puis avec le groupe Fiat-Someca pour la fabrication de tracteurs agricoles. L'évolution des techniques de culture vers les matériels tractés sort lentement mais avec certitude la manufacture de la production de matériels agricoles.

Après une décennie (1960-1970) consacrée à la fabrication d'un tracteur (SOM20), l'entreprise vit au sein d'une multinationale et doit s'adapter aux changements de fabrication. Dans le même temps, la fonderie de Sept-Fons suit un autre chemin qui se termine au sein du groupe Peugeot.

Aujourd'hui, FPT-POWERTRAIN produit des moteurs de camions et emploie plus de 1200 salariés, toujours au sein du groupe Fiat. FPT à Bourbon-Lancy est le fleuron industriel de la Saône et Loire.



Bibliographie :

- Bourbon Oublié de Renée Lacaze-Gaillard, Editons des Cahiers Bourbonnais, 1990

- Mémoire en images de Hubert Louis et Jean-Jacques Rateau, Editions Alan Sutton, 2009

- Site « Bourbon, d'hier à aujourd'hui »