La Ville de Bourbon-Lancy œuvre dans le domaine de l’Insertion par l’Activité Économique (I.A.E.).

Depuis 2006, des chantiers d’insertion dans les métiers du Bâtiment ont précédé des ateliers d’insertion dans les métiers de l’Hôtellerie-Restauration. Leurs objectifs sont d’aider les personnes les plus éloignées de l’emploi à réacquérir une harmonie dans leur vie.

Plus d’informations sur l’Insertion par l’Activité Économique.

Vos contacts pour le l’Insertion par l’Activité Economique (I.A.E.) :
Service Ressources Humaines :
Adresse : Mairie de Bourbon-Lancy, Place de la Mairie – Bourbon-Lancy
Téléphone : 03 85 89 23 23
du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30

Un atelier d’insertion aux Gîtes du parc Puzenat

Les Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI) sont des structures qui accompagnent des personnes, sans emploi et ayant des difficultés sociales et professionnelles, dans une dynamique d’insertion à travers l’exercice d’une activité qui leur permet de participer à l’essor économique du territoire.

Le Parc Puzenat, situé au cœur de Bourbon-Lancy, dispose de 4 Gîtes de France aménagés dans les anciens communs et dépendances du château Puzenat : le Pigeonnier (3 à 5 couchages) et la Grange (11 à 13 couchages), labelisés gîtes ruraux 2 épis, la Basse-Cour (28 couchages), labelisée gîte d’étape 2 épis et la Forge (21 couchages), gîte de groupe classé 4 épis.

La construction de ce projet passait par la mise en place d’un concept innovant : la création d’un Atelier d’Insertion en lien avec la gestion des différentes structures associées à l’accueil des touristes de groupe. La Ville de Bourbon-Lancy a donc sollicité les services de l’État et du Département de Saône-et-Loire afin d’établir une convention pour la création de plusieurs postes d’insertion par l’activité économique.

À ce jour, l’Atelier d’Insertion compte 13 postes d’agents polyvalents en hôtellerie restauration. Leur mission, au quotidien, consiste à effectuer des tâches de buanderie (linge des écoles primaires, de la Cuisine Centrale, des gîtes, sans oublier les Équipements de Protection Individuelle (EPI) des employés municipaux), ainsi que la préparation des petits déjeuners, le service des déjeuners, la plonge et l’accueil de la clientèle des gites.

Les personnes pouvant bénéficier de ces contrats de travail spécifiques doivent être sans emploi et reconnues comme étant en difficulté, tant sur le plan social que professionnel. Ce dispositif concerne donc ceux qui :

  • ont moins de 26 ans et sont en grande difficulté
  • bénéficient de minima sociaux (RSA…)
  • sont en recherche d’emploi de longue durée
  • sont reconnus comme travailleurs handicapés
  • ont plus de 50 ans,

Les bénéficiaires des ateliers d’insertion souscrivent, avec la structure qui les accueille, des contrats à durée déterminée, dits d’insertion (CDDI). Ce type de contrat est conclu pour une durée de 4 à 12 mois. Les salariés sont rémunérés au SMIC pour une durée de travail hebdomadaire de 26 heures.

L’objectif de ce dispositif est de mener chaque bénéficiaire vers la vie active par la mise en place d’un accompagnement personnalisé et individualisé. L’atelier municipal comprend un volet théorique et un volet pratique afin de développer au mieux les compétences de chacun.

22 heures par semaine, des encadrants les accompagnent au quotidien pour la partie dite pratique. La collectivité fait appel à des agents en interne pour leurs compétences propres : cuisine de collectivité, entretien… mais aussi à un prestataire extérieur pour la formation en hôtellerie.

En ce qui concerne l’accompagnement socio-professionnel, cette année, c’est l’organisme APOR (Association pour l’Orientation et le Reclassement) qui aide, 4 heures par semaine, les salariés à identifier et trouver des solutions aux freins rencontrés pour accéder à un emploi durable. Chaque bénéficiaire ayant des problématiques différentes (mobilité, santé, garde d’enfants, absence de qualification ou méconnaissance du marché du travail…), le conseiller socio-professionnel construit pour chacun un accompagnement personnalisé. Ce moment est également consacré à la rédaction de CV, recherche d’emploi et initiation à l’utilisation de logiciels type traitement de texte, simulation d’entretien d’embauche, visites d’entreprises…

Pour doper leur immersion dans le marché du travail, ils sont également encouragés à mettre en œuvre des Périodes de Mise en Situation en Milieu Professionnel, dits PMSMP, dont l’objectif peut être, soit de découvrir un métier, de confirmer un projet professionnel, ou encore d’initier une démarche de recrutement. La Municipalité remercie à cette occasion les très nombreux établissements, entreprises, commerces de Bourbon-Lancy et des environs qui accueillent chaque année ses salariés pour leurs périodes de stage.

Depuis son démarrage en 2009, et jusqu’à ce jour, 124 personnes ont déjà bénéficié d’un accompagnement dans le cadre de l’Atelier d’Insertion. Parmi les réussites, on peut noter l’obtention d’un permis poids lourds et de plusieurs permis de conduire, deux CDI dans des restaurants locaux, plusieurs CDD ou missions d’intérim dans les établissements et entreprises et des entrées en formation diplômante. De nombreuses sorties vers la vie active sont le résultat de PMSMP réussies.

Des résultats qui encouragent chaque année la Ville à demander le renouvellement de l’opération auprès de ses partenaires financiers : la DIRECCTE de Bourgogne-Franche-Comté et le Département de Saône-et-Loire. La collectivité collabore également avec le Pôle Emploi de Digoin, la Mission Locale du Charolais, Cap Emploi Saône-et-Loire, le CCAS de Bourbon-Lancy, l’association le Pont et l’unité d’action sociale de Bourbon-Lancy pour le repérage et le suivi des bénéficiaires.

Des cookies, petits fichiers informatiques, peuvent être déposés sur votre terminal. Si vous y consentez, le responsable du site pourra recueillir des statistiques de visites anonymes pour optimiser la navigation.
Lire nos mentions légales pour en savoir plus